portrait.JPG

À propos

C’est dans le sud de la France qu’est né Repulp !
Repulpeuse de la première heure, Victoria est designer, et passionnée par l’élaboration de nouveau matériau. Et imagine Repulp lors de son projet de diplôme.

 Luc est diplômé d’une école de commerce et ingénieur d’affaire. Passionné de voile, il a pu constater une évolution négative de la pollution en mer.

 

Nous avons croisé nos compétences pour développer Repulp. Tous deux rêvant d’un projet qui puisse faire une différence et apporter des solutions !

Une pulpe populaire

Repulp naît tout d’abord d’un constat, entre deux jus pressés servis à des clients, lors d’un travail étudiant :

nous consommons énormément d’agrume !

L’orange est le troisième  fruit  le plus  apprécié  par les Français, nous consommons, pas moins de  25 kg d’agrumes par an et par personne. Dans une production de jus d’orange 50% du fruit part au rebut. Par rapport à la production française cela fait, pas moins de 12 000 tonnes de déchets. Et à l’échelle européenne, plus de 3 millions de tonnes!

L'idée ?

Repulp revalorise les déchets d’agrumes, pour qu’ils fassent peau neuve. Ce projet devient une alternative aux plastiques issus de la pétrochimie, ainsi qu’à la vaisselle en verre et céramique non recyclable. Le matériau Repulp est bio-sourcé, et s’insère donc dans un cercle vertueux. La couleur varie selon l’arrivage d’agrume, principalement l’orange.

Circuit court

Dans le but de produire local et français nous avons formé des partenariats avec des entreprises de jus de fruit frais pressé, et de produits à base de fruits basées en régions PACA, qui ont à cœur de travailler local et de saison. Nous récupérons leurs déchets issus de leur production  afin de pouvoir fabriquer notre nouvelle matière première !

join!

repulp® all rights reserved 2020